LES DERNIERES NEWS
LES DERNIERS
TUTORIELS
FORUMS
LES DERNIERS TOPICS
RECHERCHE
LES PARTENAIRES
Flux RSS
 › News

Nouvelle protection et atteinte au principe de propriété

Posté le 14/09/2008 à 10:33 par Spilou - source : Clubic  
En matière de protection de jeux vidéo PC, on pouvait bien croire que la fameuse StarForce serait pour toujours notre pire cauchemar. C'est donc dans un commun élan de joie et d'allégresse que nous accueillons la nouvelle percée de la protection SecuROM!


La dernière version de la protection, qui équipe déjà des titres comme Mass Effect ou Spore, chez Electronic Arts, fait appel à une activation en ligne. De nos jours, le fait que ce procédé oblige le joueur à disposer d'une connexion à Internet sur la machine où il installe son jeu, ne choquera plus (malheureusement) qu'une mince partie du public.

Mais ce point n'est en réalité que la partie émergée du problème. Le système comporte en effet une limitation du nombre possible d'activations.

Concrètement, si vous achetez le jeu Spore, trois activations vous seront permises. Au-delà, vous serez obligés d'appeler... la hotline de Electronic Arts ! Nous sentons d'ici votre cœur se réchauffer à cette idée...

En tout cas, le principe fait des émules puisque Ascaron, autre éditeur de jeux PC, indique que son nouveau Sacred 2 : Fallen Angel sera pourvu du même système de protection. Voulant toutefois rester prudent, Ascaron annonce d'une part, que la réactivation du jeu sera facile à obtenir, d'autre part, qu'un patch supprimant le système d'activation sera disponible dès que les serveurs d'activation seront mis hors service.

A priori, ces précautions nous rassurent (un peu). Sauf qu'une petite bombe est lâchée dans la foulée par l'éditeur. En effet, Ascaron ne déclare ni plus ni moins qu'acheter un jeu constitue seulement l'acquisition d'un droit d'utilisation de ce jeu.

Fini, donc, le temps où nous croyions naïvement être propriétaires de nos jeux et libres, par exemple, de le céder à une tierce partie. Si l'avenir et la loi donnent raison à Ascaron quant à sa conception du principe de propriété du jeu, les boutiques de jeux d'occasion n'ont qu'à bien se tenir.

réagir ou commenter cette news sur le forum

Actualités précédentes :Archives des news

Copyright © Gravure-News.com - tous droits réservés