LES DERNIERES NEWS
LES DERNIERS
TUTORIELS
FORUMS
LES DERNIERS TOPICS
RECHERCHE
LES PARTENAIRES
Version imprimable Flux RSS
 › Tutoriels

Conversion MP3 avec EAC et LAME

Réalisé par Koba - Publié le 31/10/2004

Onglet « Options de compression »

A. « Plage musicale »

Cliquez sur l'image pour agrandir

Il est normal que cet écran soit intégralement grisé, car nous utiliserons, via l’onglet suivant, un programme de compression externe. Si cet écran n’est pas grisé chez vous, ne vous inquiétez pas, il le deviendra quand vous sélectionnerez l’encodeur LAME.

B. « Compression externe »

Cliquez sur l'image pour agrandir

Attention : c’est ici qu’il convient d’être particulièrement vigilant, car c’est du bon réglage des paramètres proposés sur cet écran que dépendra la qualité finale de vos morceaux au format *.mp3 !

« Utiliser un programme externe de compression » : cochez bien entendu cette case et sélectionnez « Encodeur LAME MP3 » dans le menu déroulant.

Le chemin du programme utilisé pour la compression est normalement celui trouvé par EAC lors de l’exécution de l’assistant de configuration détaillé au début de ce tutoriel. Au besoin, il vous est toutefois loisible de le modifier à l’aide du bouton « Parcourir ».

Il vous est ensuite possible d’ajouter une ligne de commande additionnelle pour affiner les paramètres de compression.

Voici, en fonction du résultat souhaité, les lignes de commande que nous vous recommandons d’utiliser. Veillez à recopier scrupuleusement ce qui se trouve entre crochets et rien de plus. Notez également que la variable « n » représente un chiffre allant de 0 à 320 (kBit/s).

  1. [--alt-preset insane] : cette ligne de commande vous offre la meilleure qualité possible en format *.mp3, à savoir un encodage à un taux constant de 320 kBit/s
  2. [--alt-preset extreme] : cette ligne de commande vous offre un encodage à un taux variable allant de 220 à 270 kBit/s
  3. [--alt-preset standard] : cette ligne de commande vous offre le même type d’encodage que le précédent, mais avec un taux variable allant de 180 à 220 kBit/s
  4. [--alt-preset cbr n] : cette ligne de commande vous offre un encodage à un taux constant de n kBit/s.

Ces 4 possibilités pouvant être obtenues en complétant le champ « Taux de compression » sur lequel nous allons revenir dans un instant, la ligne de commande additionnelle n’est utile que si elle est utilisée pour définir des réglages spécifiques !

Parmi la foule de réglages possibles, nous vous recommandons d’être attentif aux suivants :

  1. Bitrate : « -b n » : ce régalge définit le taux d’encodage. En cas de bitrate variable, il définit le taux d’encodage minimum
  2. Maximum Bitrate : « -B n » : ce régalge définit le taux d’encodage maximum en cas de bitrate variable
  3. High Quality : « -h » : ce réglage permet d’améliorer la qualité de l’encodage au détriment de sa rapidité
  4. Stereo Mode : « -m s/j/f/d/m » : ce réglage permet de forcer l’un des modes stéréos suivants : (s)tereo - (j)oint stereo - (f)orced joint stereo - (d)ual channels - (m)ixed
  5. Non-Original : « -o » : cette option marquera le fichier compressé comme étant une copie
  6. Priority : « -p 0/1/2/3/4 » : cette option vous permet de définir la priorité accordée au processus d’encodage. Plus votre machine est puissante, plus vous pouvez augmenter cette valeur;
  7. Algorithm Quality : « -q 0/1/2/3/4/5/6/7/8/9 » : cette option définit la qualité de l’algorithme de compression. Plus la valeur est basse, plus la qualité est élevée. Le mode « -q 2 » offre par exemple la même qualité que l’option « -h » décrite ci-dessus
  8. VBR Quality Setting : « -V 0/1/2/3/4/5/6/7/8/9 » : cette option rèlge la qualité d’encodage lorsqu’un taux d’encodage variable est choisi
  9. New VBR Mode : « -vbr-new » : ce réglage force l’encodeur à utiliser un algorithme VBR de nouvelle génération, lequel devrait en principe être plus performant que l’ancien, détaillé au point 8 ci-dessous
  10. Old VBR Mode : « -vbr-old » : ce réglage force l’encodeur à utiliser un algorithme VBR plus ancien que le précédent, mais ayant largement fait ses preuves

Ne perdez pas de vue que les réglages de type « -preset » ne sont rien d’autre que des raccourcis donnant les mêmes résultats que des réglages extrêmes définis manuellement !

Notez également que certains des réglages expliqués ci-dessus peuvent entrer en conflit avec ceux effectués sous l’onglet « Options EAC », comme par exemple, à l’écran « Extraction », le « Niveau de correction » (cfr. les réglages « -h » et « -q ») ou encore la « Priorité de l’extraction » (cfr. le réglage « -p »). En toute hypothèse, la préférence sera donnée aux paramètres repris dans la ligne de commande additionnelle.

Dans un souci d’exhaustivité, signalons enfin, pour en conclure avec ce point, que l’ensemble des réglages possibles est détaillé (en anglais malheureusement) à cette adresse.

« Taux de compression» : à moins qu’il ne soit spécifié dans la ligne de commande additionnelle, vous pouvez ici définir le taux de compression (soit constant, soit variable). Plus il sera élevé, plus la taille finale des morceaux sera réduite, mais plus il y aura de perte de qualité. Pour une écoute sur un baladeur, etc., un taux de 128 kBit/s est suffisant. Dans un environnement plus calme, nous recommandons un taux de 192 kBit/s. Enfin, les mélomanes, eux, ne descendront pas en-dessous de 256 kBit/s !

« Effacer le WAV après la compression » : afin d’éviter la saturation de vos disques, cochez cette option . Elle vous dispensera de devoir supprimer ces fichiers manuellement une fois l’extraction/compression au format *.mp3 achevée avec succès.

« Utiliser le contrôle CRC » : le contrôle de redondance cyclique est un contrôle fréquent en informatique. En cochant cette option, vous en ferez réaliser un par EAC pour s’assurer de l’intégrité du fichier obtenu par extraction.

« Ajouter le Tag ID3 » : cette option indique à EAC d’intégrer dans le fichier final sous forme de tag ID3 les informations afférentes à l’artiste, au morceau, etc.

Enfin, veillez à sélectionner l’option « Haute qualité », laquelle privilégiera la qualité de l’extraction et non la vitesse de celle-ci (cfr., une fois encore, les possibles réglages « -h » et « -q ») !

C. « Commentaires »

Cliquez sur l'image pour agrandir

Nous vous recommandons de sélectionner la première option proposée, « Ecrire ‘Piste <Numéro de piste>‘ ». Ainsi, EAC inscrira le numéro de la piste dans le champ des commentaires du tag ID3.

D. « Tag ID3 »

Cliquez sur l'image pour agrandir

« Utiliser les Tags ID3V1.1 au lieu des ID3V1.0 » : cochez cette option, elle vous offrira plus de possibilités pour l’encodage des tags ID3.

« Ecriture additionnelle des tags ID3V2 en utilisant un remplissage de n kB » : si vous souhaitez utiliser des tags ID3 encore plus complets qu’en version 1.1, cochez cette option et laissez la valeur par défaut (4 kB).

« Utiliser les tags ID3V2 V4.0 au lieu des tags ID3V2 3.0 » : soyez prudents dans l’utilisation de cette fonction. Elle forcera EAC à utiliser la version la plus récente et donc la plus complète des tags ID3, mais celle-ci présente des risques d’incompatiblité avec certains matériels et logiciels !

Construction des noms de fichiers à partir des tags ID3 » : cette case à compléter vous permet, en respectant les valeurs reprises dans le tableau, de déterminer la méthode de construction des noms de vos fichiers à partir des informations contenues le cas échéant dans le tag ID3.


Page précédentePage suivante

Copyright © Gravure-News.com - tous droits réservés