LES DERNIERES NEWS
LES DERNIERS
TUTORIELS
FORUMS
LES DERNIERS TOPICS
RECHERCHE
LES PARTENAIRES
Version imprimable Flux RSS
 › Tutoriels

Branchement des périphériques IDE

Réalisé par Slywall - Publié le 12/12/2005

Pour réussir une gravure, il ne suffit pas d'avoir un graveur et un logiciel de gravure installés sur votre PC. Encore faut-il que ce petit monde cohabite correctement.

Si vous rencontrez un problème quelconque lors de vos gravures, nous vous recommandons de vérifier la configuration de vos branchements. Vous ne savez pas brancher un graveur, un lecteur ? Rendez-vous d'abord sur cette page et consultez notre tutoriel consacré à l'installation d'un graveur IDE . Votre graveur est un Plextor, vérifiez son intégrité grâce à son mode d'auto-diagnostic : Auto-diagnostic des graveurs Plextor

En cas de doute sur vos choix de branchements, nous vous invitons à suivre ces conseils pour relier vos différents disques durs, lecteurs et graveurs CD/DVD. Si votre configuration est différente de celle décrite ci-dessous et que tout fonctionne, surtout ne changez rien ! C'est ce que nous appellerons les méandres de la gravure.

Pour commencer, n'oubliez jamais que lors d'une intervention dans votre PC, il est impératif de débrancher l'alimentation électrique. Débranchez aussi toutes vos connexions à la carte mère. Enfin, n'oubliez pas non plus de vous décharger de toute électricité statique. Pour cela, touchez une conduite métallique ou un tuyau de conduite d'eau pour le chauffage. Manipulez les nappes IDE avec précaution, ne tirez jamais tirer sur les fils, mais retirez les nappes par le connecteur lui-même.

Dernier petit conseil : vu que les CPU actuels chauffent de plus en plus, il est recommandé d'utiliser des nappes IDE rondes, qui favorisent la circulation de l'air dans le boîtier. Bref, essayez d'oublier les traditionnelles nappes plates.

Les jumpers ou cavaliers

Avant de s'intéresser aux branchements des nappes IDE en tant que tels, il convient de s'informer d'abord sur ces petites choses que sont les jumpers ou cavaliers (en français) qui jouent un rôle important dans la configuration des périphériques IDE. Un mauvais placement de ces jumpers et le PC plante.

Les jumpers sont en fait des éléments conducteurs (d'électricité) recouverts de plastique qui s'installent à cheval (d'où cavalier) sur deux broches metalliques (en fait ils les relient ou les shuntent électriquement parlant). Selon leur emplacement ils définissent la priorité du périphérique au reste du système. En fait tout cela est protocolaire mais nécessaire à la bonne reconnaissance des périphériques par la carte mère, le BIOS et le système d'exploitation.

Examinez l'arrière de votre disque dur ou de votre graveur / lecteur et repérez l'emplacement du ou des jumpers (ici il y en a un , il est bleu).

Si vous examinez attentivement votre disque dur ou votre lecteur /graveur vous allez trouver le schéma correspondant aux significations des différents placements possibles du jumper (soit sur l'étiquette, soit gravé près des jumpers). Ce schéma est du type :

Il varie d'un constructeur à l'autre, d'un disque dur à l'autre donc il faut impérativement que vous compreniez le schéma inscrit sur votre périphérique. Il existe en général trois réglages possibles :

  • Maître - MA (Master) : Pour déclarer le périphérique en maître ou comme seul périphérique sur la nappe
  • Esclave - SL (Slave) : Pour déclarer le périphérique en esclave
  • Cable Select - CS (ou CSEL) : Pour déclarer le périphérique en mode sélection de câble (sorte de mode automatique)

Les abréviations peuvent varier selon les périphériques donc à vous de correctement identifier les positions des jumpers correspondantes. Dans les configurations qui suivent nous utilisons les dénominations Master et Slave et comme nous allons le voir nous choisissons, lorsque l'on déclare les périphériques ainsi de les brancher toujours à la même place sur une nappe selon qu'il sont en Master ou en Slave. C'est purement arbitraire, dans une logique de clarté dans l'organisation dans la tour en aucun cas cela est impératif.

Sur une Nappe IDE, il y a donc trois connecteurs, l'un va sur la carte mère et les deux autres pour les périphériques, respectez ce choix de branchement si vous le pouvez mais vous pouvez très bien inverser les places des périphériques Master et Slave.

Les modes de transfert IDE

Les disques durs, les graveurs et les lecteurs de CD / DVD (IDE) transfèrent les données à des vitesses déterminées : il existe plusieurs modes de transfert IDE qui sont en fait des protocoles selon lesquels le système d'exploitation comminique avec les périphériques IDE. Les vieux périphériques IDE utilisaient le protocole Programmed Input / Output (PIO). Ce protocole s'est décliné en 5 modes (du mode 0 au mode 4) correspondant à des vitesses de tranfert croissantes. Ce protocole avait le sérieux inconvenient d'utiliser les ressources du processeur dès qu'un périphérique IDE devait communiquer avec le système. Avec l'évolution des disques durs, la charge du processeur est devenue vraiment problèmatique aussi un nouveau protocole a vu le jour.

Aujourd'hui tous les périphériques IDE supportent le mode Ultra-DMA (Direct Access Memory), c'est à dire qu'ils communiquent directement avec la mémoire vive du système et ne sollicitent plus le processeur. Le mode DMA reste compatible avec le mode PIO, aussi un périphérique récent peut utiliser cet ancien mode pour fonctionner mais les performances en souffrent véritablement. C'est d'ailleurs une vraie source de problèmes pour la gravure, les graveurs actuels nécessitent des vitesses de transfert assez élévées et le mode PIO, s'il est activé, rend la gravure cahotique (problèmes de mémoire tampon, gravure illisible). Donc pensez toujours à vérifier l'activation du mode DMA dans votre gestionnaire de périphériques (voir notre tutoriel : Activer le mode DMA)

Le protocole DMA a évolué et se décline en plusieurs catégories correspondant chacune à des vitesses de transfert différentes.

Mode Ultra-dma Débit max (Mo/s) Norme / Standard
Mode 0 16.7 ATA/ATAPI-4
Mode 1 25 ATA/ATAPI-4
Mode 2 33.3 ATA/ATAPI-4
Mode 3 44.4 ATA/ATAPI-5
Mode 4 66.6 ATA/ATAPI-5
Mode 5 100 ATA/ATAPI-6
Mode 6 133.3 ATA/ATAPI-7

Les disques durs actuels utilisent en général le mode 5 ou 6, les lecteurs et graveurs de CD / DVD le mode 2, mais certains, comme les derniers Plextor, utilisent le mode 4.

Ne branchez jamais donc un disque dur ATA100 ou ATA133 (mode 5 ou 6) et un graveur ou lecteur ATA33 (mode 2) sur la même nappe IDE. Simplement parce que le périphérique ATA33 va brider le périphérique ATA100 ou ATA133.

Prenez garde aussi aux nappes que vous utilisez, il existe différentes normes, il serait dommage que vous bridiez votre graveur ou votre disque dur en le branchant sur une nappe supportant un débit maximum inférieur à celui du périphérique.

Il existe en gros 2 types de nappe qu'on différencie au nombre de fils, celles qui supportent le mode 2 en ont 40 et celles qui supportent du mode 3 au mode 6 ont 80 fils, les fils sont plus fins (voir photo). Toutes ces nappes sont estampillées : ATA33, ATA66, ATA100, ATA133 selon les modes qu'elles supportent.

Configuration classique, un disque dur, un graveur, un lecteur

Par configuration classique, nous entendons un disque dur et un graveur CD/DVD (voire même un lecteur CD / DVD en plus). La configuration des branchements que nous proposons est la suivante :

  • IDE1 – Nappe ATA 100 133 – le disque dur en Master.
  • IDE2 – Nappe ATA 33 ou supérieur
    • Le graveur en Master (ou )
    • Le Lecteur en Master et le graveur en Slave

Si vous avez un deuxième disque dur, il vous faut simplement le rajouter sur la nappe en IDE 1 et le configurer en Slave (partant du principe que votre système d'exploitation est installé sur le premier disque dur qui lui reste en Master). Donc cela donne :

  • IDE1 – Nappe ATA 100 ou 133 – le disque dur avec le système d'exploitation en Master et le second en Slave
  • IDE2 – Nappe ATA 33 ou supérieur
    • Le graveur en Master (ou )
    • Le lecteur en Master et le graveur en Slave

Configurations supérieures, le graveur fou

Venons-en maintenant à des exemples de « configurations supérieures », dans lesquelles nous allons devoir utiliser des cartes PCI/IDE afin de pouvoir ajouter des disques durs ou des périphériques supplémentaires.

Configuration 1 : Pour une configuration du type 2 disques durs – 2 graveurs CD/DVD – 1 lecteur CD/DVD.

Branchez vos périphériques de cette façon :

  • IDE1 – Nappe ATA 100 ou 133 – Le disque dur principal (cf. ci-dessus) en Master et le disque dur secondaire en Slave.
  • IDE2 – Nappe ATA 33 ou supérieur – Le lecteur CD/DVD en Master et le graveur CD/DVD en Slave.

Pour le second graveur, vous devez ajouter une carte PCI/IDE, une nouvelle nappe et l'y connecter en Master. N'oubliez pas que grâce à une carte de ce type, vous pouvez brancher jusqu'à 4 périphériques supplémentaires selon les mêmes règles énoncées précédemment. Le cas échéant, pensez à l'acquisition d'une Maxi Tower…

Configuration 2 : Pour une configuration avec 2 disques durs – 3 graveurs CD/DVD – 1 lecteur CD/DVD.

Les branchements sont identiques à la configuration 1. Vous avez le choix : soit vous connectez le troisième graveur sur le connecteur restant de la nappe IDE en Slave sur la carte PCI (sauf si il s'agit d'un graveur DVD, auquel cas vous le connecterez en Master et l'autre en Slave). Soit vous le connectez sur le port IDE restant de la carte PCI avec une nouvelle nappe et en Master. Sachant qu'il vaut mieux avoir des périphériques isolés sur les nappes, nous préconisons cette dernière option.

Si dans un tel cas deux périphériques sont sollicités en même temps le traffic des données est plus fluide, le gros du flux de données va dans un seul sens sur chaque nappe. Par exemple, en cas de copie de CD ou DVD à la volée, il est préférable d'utiliser des lecteurs / graveurs indépendants, branchés sur des nappes différentes, histoire que le transfert de données soit homogène sur chaque nappe. Cela dit les graveurs d'aujourd'hui étant équipés de protection contre les ruptures de flux, c'est beaucoup moins génant qu'avant où le moindre rupture de flux provoquait le plantage de la gravure.

Rajouter des disques durs : Vous pouvez, en respectant les précautions que nous avons énoncées pour les taux de transfert et les cavaliers, ajouter des disques durs de la même façon que des graveurs. Veillez simplement à éviter de mélanger graveur / lecteur et disques durs pour éviter que vos transferts avec le disque dur n'en souffrent.

Il y a aussi possibilité de connecter des disques durs supplémentaires sur votre carte mère si elle est équipé de port Serial ATA ou avec le même principe de carte si votre carte mère supporte le SATA mais cette fois via une carte PCI/SATA.

Pour d'autres périphériques IDE (Graveur, Lecteur,…), vous pouvez aussi passer par un rack externe en USB2.0 ou Firewire. Le résultat en terme de performance est identique a une connexion interne en IDE.

Conclusion 

Comme nous le disions en introduction si vous n'avez pas branché vos graveurs, lecteurs et disques durs comme nous le conseillons et que tout fonctionne normalement, ne changez rien !!!

Ce tutoriel touche à sa fin, donc ce qu'il faut retenir, c'est que le branchement et la configuration des IDE est une véritable petite cuisine et que selon l'usage les recettes varient. Il n'y a pas une seule et unique bonne manière de brancher les périphériques IDE mais plusieurs... Les mauvaises ? Ce sont celles qui font planter le PC ou qui jouent sur les performances... pour le peu qu'on le constate.

Ce sont là les conseils que l'équipe de Gravure-News vous propose et qui sont le fruit de notre modeste expérience en la matière. Dans le soucis d'apporter un maximum d'explication et d'efficacité dans ce domaine, nous vous invitons à nous faire part de vos propres expériences, connaissances ou critiques sur notre forum.


Sommaire des tutoriels

Copyright © Gravure-News.com - tous droits réservés